Historique de la CPA

Depuis son indépendance, le Tchad a pratiqué une politique sanitaire basée sur la gratuité des soins y compris les médicaments dans les formations sanitaires publiques. L’Office National Pharmaceutique du Tchad (ONP) fut créé en 1965 pour assurer l’approvisionnement et la distribution des médicaments, de consommables et matériels médicaux dans les secteurs public et privé.

En 1972, l’ONP fut remplacé par le Laboratoire National Pharmaceutique (LANAPHARM) qui céda place à la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement (PNA) en 1975. Elle était chargée de fournir les produits pharmaceutiques et les matériels médicotechniques à tous les établissements sanitaires publics, le secteur de l’élevage et les officines privées.

Suite aux difficultés financières dues au non−paiement de ses créances par l’Etat, la PNA a été dissoute le 1er juin 1983. Après sa dissolution, sont nées la Pharmacie d’Approvisionnement du Secteur Public (PASP) pour l’approvisionnement du secteur public et la Centrale Pharmaceutique du Tchad (PHARMAT) pour le secteur privé.

En raison des difficultés de gestion, cette structure a disparu au profit de la Centrale Pharmaceutique d’Achats (CPA) qui est opérationnelle depuis décembre 1996.

La Centrale Pharmaceutique d’Achat (CPA) assure une bonne coordination et une meilleure gestion de l’approvisionnement des médicaments essentiels dans le secteur public. Cette structure a été créée par la loi n° 33/PR/94 du 22 octobre 1994 et ses statuts fixés par le décret N° 1583/PR/MSP/2015 du 24 Juillet 2015.

Le Conseil d’Administration et le Comité de Direction sont les deux organes d’orientation, de contrôle et de gestion de la CPA.